Passer au contenu principal

Plan du site | Remerciements et crédits | Vos commentaires | English | Inuktitut

Gros plan d'un inuksuk, qui est une composition visuelle de pierres empilées dans la forme d'un humain.

Culture

Détail d'un inuksuk

Une voix portée par la pierre

Homme en hiver réparant une sculpture de pierre à l'aide de morceaux qui étaient tombés.

Alec Tertiluk renforce un inuksuk rendu vulnérable par les éléments et le passage du temps.

L'inuksuk est un messager, le porteur d'un savoir. Bien plus qu'un symbole visuel de la culture des Inuit, le rôle ancestral de cette figure de pierre est de communiquer des connaissances.

Il doit son nom à la fusion de deux éléments de la langue inuktitut : inuk ("humain") et -suk ("substitut"). Il signifie donc «agir à titre d'humain». L'inuksuk (inuksuit, au pluriel) prend la forme d'un empilement de pierres de tailles et de formes variables, auquel peut à l'occasion s'ajouter bois sec ou ossements. Chaque inuksuk est unique, créé des matériaux disponibles sur place et porteur de connaissances. Quiconque peut en déchiffrer les formes s’enrichit de son savoir.

Des fouilles archéologiques ont démontré la construction d’inuksuit par les Tuniit (Dorsétiens) il y a plus de 2 000 ans. Depuis, il a joué de nombreux rôles. Il peut identifier un site propice au campement, un danger proche ou encore une cache. Il peut porter un message personnel ou une information transmise aux générations d’avenir. Il peut agir comme monument à la mémoire d’un être cher. Plusieurs inuksuit peuvent pointer vers des sites privilégiés de chasse ou de pêche. D’autres sont construits comme aide à la navigation où des fenêtres, créées à l’aide de pierres horizontales et verticales, indiquent au voyageur une direction à suivre.

Il fut même un allié à la chasse au caribou. Des chaînes d’aulaqquat («épouvantail», une variété d'inuksuit), étaient construites le long de cours d’eau, agissant comme clôture pour canaliser le flot d'un troupeau vers un endroit où il aurait été plus facile à chasser.

Au-delà d’une fonction précise, l'inuksuk peut simplement être construit pour marquer le passage d'un individu ou pour témoigner d'un état d’âme.

Aujourd’hui, l’inuksuk conserve une vocation multi-fonctionnelle. Il peut être une borne géographique pour identifier des points de repère dans un paysage souvent homogène. Il devient le messager du passage d’individus, ou évoque un territoire stratégique pour la chasse, la collecte ou la pêche.

L’inuksuk est symbole. Gardien des traditions, pont entre les générations et porteur d’une identité collective unique, il témoigne de la force et de la longévité du savoir ancestral.


Galerie d'inuksuit du Nunavik

Sculpture de pierre de face, en hiver, ayant l'apparence d'un humain aux bras ouverts.
Sculpture de pierre d'apparence humaine, surplombant un village du haut d'une colline.
Détails d'une sculpture de pierre, avec morceaux circulaires et triangulaires, face à un coucher de soleil d'hiver.
Sculpture de pierre d'apparence humaine, face à une étendue d'eau à marée basse.
Vue plongeante sur une sculpture de pierre d'apparence humaine, en hiver.
Deux sculptures de pierres empilées, du haut d'un paysage côtier en hiver.
Sculpture de pierres empilées d'apparence humaine, du haut d'une colline où on peut voir un village en bas au coucher de soleil d'été.
Sculpture de pierres empilées de forme conique, face à une toundra hivernale au coucher de soleil.
Détail en plongée de pierres empilées de couleur orangée, baignées par la lumière d'été.
Sculpture de pierres d'apparence humaine, avec les bras ouverts, surplombant un paysage côtier d'hiver.
Sculpture de pierres empilées d'apparence humaine, avec une tête triangulaire, sur un rocher à la fin du jour.
Dans un paysage de toundra estivale, restes d'une sculpture de pierres éparpillées dont les composantes ont été éparpillées avec le temps.
Sur un paysage de toundra hivernale, sculpture de pierres empilées en colonne conique.
Sculpture de pierres empilées de forme pyramidale, couverte de neige.
Deux sculptures de pierres empilées de forme humaine, sur un rocher côtier, avec un ciel qui s'éclaircit.
Sculpture de pierres de forme humaine, sur un rocher en été.
Sculpture de pierre empilées en forme de colonne, surplombant une grande baie et de petites îles au loin.
Sculpture de pierres empilées représentant un humain aux bras ouverts, devant un paysage enneigé.
Détail d'une sculpture de pierres empilées, baignée dans une lumière estivale de fin de jour, aux couleurs chaudes orangées et marron.
Haut de page